Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 20:58

Les émouvantes obsèques de Marcel HERBETH le 22 mars 1949
    Mardi matin d'émouvantes obsèques ont eu lieu à l'occasion du transfert de corps du jeune soldat Marcel Herbeth. Le 1er septembre 1939, Marcel Herbeth dut quitter Sarralbe avec ses parents à la suite de l'ordre d'évacuation. Il alla se réfugier avec sa famille à Buzançais dans l'Indre. Son frère Henri était sous-officier au 25ème Régiment de Tirailleurs Algériens et se trouvait alors à la frontière belge et au mois de mai 1940, Henri tomba héroïquement devant l'ennemi à Anthée en Belgique.
    Mais bientôt germa dans le cerveau du jeune Marcel l'idée de la revanche ; en effet dès la première heure, il alla se mettre au service des Forces Françaises de l'Intérieur. Après avoir reçu une instruction sommaire il fut affecté dans la brigade Charles Martel le 14 août 1944, sous les ordres du général Chomel. A peine 15 jours dans cette nouvelle affectation, il fut grièvement blessé dans un combat de rencontre entre le Tranger et Pellevoisin (Indre) fait prisonnier et lâchement abattu le 28 août 1944.
    Il s'agissait donc de ramener dans sa terre natale ce jeune héros. La Fédération des Engagés Vollontaires avaient organisé le cortège auquel prirent part un détachement de soldats de la garnison de Sancellu. M. le Maire Robert Dahlem, entouré des membres du conseil municipal, des délégations avec drapeaux des sociétés : Souvenir Français, Musique municipale, Sapeurs-Pompiers, Anciens de la Marine, U.N.C. et les Gymnastes de l'Albe, ainsi que de nombreux habitants de la ville. Le cortège prit son départ devant la mairie, traversa la ville pour se diriger au cimetière de la Montagne. Le cercueil était couvert de tricolore et quatre engagés volontaires le portèrent jusqu'à sa dernière demeure où le détachement de la garnison rendit les honneurs.
    M. le Maire de Sarralbe prit la parole pour honorer le souvenir de ce héros. M. Mullet Marcel, président des Engagés Volontaires retraça la vie du jeune Herbeth. Il termina par la lecture de la citation élogieuse : « Herbeth Marcel cavalier de 2e classe du 8e Régiment de Cuirassiers, jeune résistant animé du plus bel esprit patriotique, s'est donné entièrement à sa tâche. Après avoir participé à de nombreux parachutages et attaques ennemies, est tombé au cours d'une mission dans une embuscade. Grièvement blessé, a été fait prisonnier et lâchement assassiné de trois balles dans la tête le 28 août 1944 près de Pellevoisin (Indre) par les Nazis. Médaille Militaire avec palme à titre posthume ». M. Muller termina par ces mots : Ta mort est une mort glorieuse, digne d'un Français, d'un petit Lorrain. Tu as droit à notre respect, à notre salut, et ton nom sera à jamais honoré. J'adresse au nom de la FEVAL, à ta famille si dûrement éprouvée, mes condoléances les plus émues.
(Source : Documents officiels gracieusement fournis par la famille)

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans Histoire
commenter cet article

commentaires