Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:25

WAnge01 2015

 

La chorale du Parc donnera un concert à l’église de Rech, le dimanche 17 avril, à 17 h. Les bénéfices seront versés au conseil de Fabrique de Rech.

Entrée libre, plateau. 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:24

 

WAnge01 2015

 

L’association Une Rose un Espoir secteur de Sarralbe prépare son opération qui aura lieu les samedi 23 et dimanche 24 avril et dès le vendredi 22 avril pour l’emballage des roses. Les motards vont parcourir le secteur pour proposer leurs roses pour un don de 2 € intégralement reversé pour la lutte contre le cancer en Moselle. Tous les motards et bénévoles sont appelés à se mobiliser. 

Une réunion publique d’information sur le déroulement de l’opération aura lieu

au groupe scolaire Robert-Schuman Sarralbe, en face de la mairie,

le vendredi 15 avril, à 19 h 30.

Renseignements auprès de Raphaël Knipper au 06 14 30 15 00

E-mail : uneroseunespoirsarralbe@gmail.com 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:23

 

 

Découvrez ci-dessous le reportage de Mosaïk TV

 

 

Politique conseil communautaire  : Fusion des intercommunalités 

Il a fallu plus d’une heure à Arnaud Mathy, directeur des services de la Casc, pour présenter avec le plus de clarté possible les effets chiffrés de la fusion programmée entre l’agglo de Sarreguemines et la com’com de l’Albe et lacs, l’impact sur les entreprises et les ménages, les effets attendus ou espérés, les options et les taux possibles… Un exercice de style réalisé avec brio tant le sujet est délicat, mais qui méritera d’être réitéré, réexpliqué et argumenté à maintes reprises d’ici quelques mois.

Equilibre à trouver

« Un certain nombre d’entre nous a déjà entendu ces propos, mais la répétition est aussi un bon exercice de pédagogie , a fait savoir le président de la Casc Roland Roth. Nos services ont longuement étudié les effets de cette fusion qui paraît simple dans un premier temps, mais apparaît en réalité complexe. Nous avons d’un côté une communauté d’agglo très intégrée avec de nombreuses compétences et de l’autre une communauté de communes qui n’en a exercé que très peu. La problématique est cernée, mais les solutions ne sont pas arrêtées. » Et le président de poursuivre en ces termes : « Il faut veiller à apporter progressivement les mêmes services à ceux qui les attendent et je pense aux communes les plus petites de la communauté de communes de l’Albe et des lacs (CCAL). Le service ne se fera pas sans l’effort des bénéficiaires et les efforts demandés seront dictés par la raison sur un fonds de solidarité. »

Faire passer le message

Roland Roth a fait preuve d’un optimisme mesuré : « Nous y arriverons, je n’en doute pas, sauf si l’un ou l’autre ne souhaite pas s’inscrire dans l’esprit communautaire. » Il a précisé que les travaux d’analyse sur l’impact fiscal de la fusion ont été présentés aux élus de la CCAL. Il a surtout insisté sur le fait que « tout le monde soit au même niveau d’information ». Le sujet a même fait l’objet d’un échange pour savoir comment il sera possible d’informer le grand public sur les modalités fiscales, l’idée de distribuer des flyers faisant son chemin. Aux dires d’Arnaud Mathy, la question est vaste. « Comment faire en sorte que l’agglo ne soit pas pénalisée dans la fusion et maintienne les mêmes niveaux de recettes ? Nous avons deux intercommunalités qui ont des situations différentes et qui doivent aller vers une uniformisation fiscale. » Il va falloir pour la CCAL faire « un grand bond ».

Aux dires de Céleste Lett, « le plus important est que la communauté d’agglo ait une brochure d’information vis-à-vis de la population de notre territoire. Sur les prestations, il faut faire comprendre que cette adhésion n’est pas une augmentation de la fiscalité des habitants de la CCAL. Nous allons nous marier. Nous avons trop eu ces derniers temps de la désinformation par rapport à la CCAL ».

Le président de la Casc l’a rappelé : « L’importance du principe de neutralité, c’est un travail qui nécessite beaucoup de recherches sur le terrain. Il y aura des décisions à prendre en 2017 sur les taux. A nous, au fil des mois, d’harmoniser tout ça, il y aura des choix à faire et nous les ferons ensemble. »

Quant à Marc Zingraff, vice-président, il a souhaité conclure ainsi : « Il ne faut pas partir battus, c’est un challenge. » (Source RL)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:23

 

 

Découvrez ci-dessous le reportage de Mosaïk TV

 

 

Economie société industrielle du haras à sarralbe

Sarralbe : éclairer et désenfumer les bâtiments publics

Créée dans les années 1960, la Société industrielle du haras est spécialisée dans la fabrication de systèmes de désenfumage naturel pour les bâtiments. SIH vient d’être rachetée par Soprema, un autre groupe familiale.

Des chevaux, il ne reste plus que les bâtiments des haras et l’emblème sur le logo de l’entreprise ancrée dans un site exceptionnel où la modernité des installations côtoie des bâtisses d’un château marquant une époque révolue. En 1717, Léopold Ier, alors duc de Lorraine, construit un haras. Rapidement, les chevaux souffrent d’un mal insoupçonné : une trop forte densité de sel dans la terre où pousse l’herbe. L’élevage est abandonné au profit d’une exploitation saline.

 

Racheté par Sopréma

En 1960 le site devient le berceau de la SIH qui se spécialise dans la conception et la fabrication d’appareils d’éclairage zénithal. « En 1971, un accident dramatique dans une discothèque a incité le législateur à rendre obligatoire l’installation de systèmes de désenfumage dans les lieux qui accueillent du public », explique Olivier Loth, directeur général de cette entreprise familiale qui a pris récemment sa retraite en passant le flambeau au groupe Soprema.

Depuis plus de 50 ans, SIH est devenue l’un des acteurs majeurs du marché de l’éclairage zénithal et du désenfumage naturel en toiture. « L’entreprise a bâti sa croissance sur trois axes stratégiques : une dynamique créatrice forte, une exigence de qualité élevée et la capacité à s’adapter à l’évolution des marchés, voire à l’anticiper », ajoute celui qui avait pris les rênes de l’entreprise en 2000.

 

41 millions d’euros de chiffre d’affaires

Aujourd’hui, la société compte 250 salariés pour un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros. Il quitte l’entreprise visiblement serein : « Soprema est aussi une entreprise familiale qui réalise deux milliards de chiffre d’affaires, dont l’unité Adexsi est également spécialisée dans le système de désenfumage. »

SIH dispose d’une belle surface de travail de 15 000 m2 (+ 210 ha de terrains dont 100 000 m2 sont constructibles). La fabrication des lanterneaux est divisée en deux unités. Ceux réalisés par moulage ou projection en polyester représentent encore 25 % de l’activité. La plus grande partie est fabriquée en acier et en aluminium. « Depuis 2010, nous avons également notre propre système d’usinage des profils en aluminium pour les cadres ouvrants. Nous avons également développé des systèmes de protections solaires pour installer sur les toitures et breveté un système de fixation sans soudure. » (Source RL)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:22

 

WAnge01 2015

 

L’association Une Rose un Espoir secteur de Sarralbe prépare son opération qui aura lieu les samedi 23 et dimanche 24 avril et dès le vendredi 22 avril pour l’emballage des roses. Les motards vont parcourir le secteur pour proposer leurs roses pour un don de 2 € intégralement reversé pour la lutte contre le cancer en Moselle. Tous les motards et bénévoles sont appelés à se mobiliser. (Source RL) 

Une réunion publique d’information sur le déroulement de l’opération aura lieu

au groupe scolaire Robert-Schuman Sarralbe, en face de la mairie,

le vendredi 15 avril, à 19 h 30.

Renseignements auprès de Raphaël Knipper au 06 14 30 15 00

E-mail : uneroseunespoirsarralbe@gmail.com 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 23:57

 

WAnge01 2015

 

Un grand merci à l'ensemble du corps des Sapeurs-Pompiers du Centre de Secours de Sarralbe d'avoir joué le jeu...

Mais des projets de travaux de rénovation et d'embellissement de notre caserne sont bien à l'orde du jour et ce depuis quelques années, elle mériterait bien un sympathique lifting.

Voilà, le projet est fait, vous l'avez sous les yeux, "y a plus qu'à…"

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 21:30

 

WAnge01 2015

 

Ces derniers jours notre centre de secours de Sarralbe a connu une effervescence particulière puisque les travaux de rénovations et d'améliorations intérieurs et extérieurs s'achèvent.

Depuis maintenant quelques années nos chefs respectifs du Centre de Secours s'affairent à demander des subventions, malheureusement pour des raisons budgétaires de l'état que l'on connait plus aucune aide pour rénovation des locaux n'est attribuée pour les prochaines années aux centres de secours français, pourtant notre caserne en avait bien besoin. Travaillant en étroite collaboration depuis quelques années avec nos sapeurs-pompiers, j'ai eu le privilège de vous annoncer quelques scoops.

En effet en décembre dernier notre centre de secours, s'est vu remettre un chèque d'une somme très très importante, voir astronomique, cet habitant de Sarralbe a voulu resté dans l'anonymat, mais par son geste a voulu remercier nos soldats du feu pour toutes ces vies sauvées et toutes ces aides qu'ils nous apportent quotidiennement.

L'ensemble du personnel de la caserne de Sarralbe ne la remerciera jamais assez, elle se reconnaîtra…

Ce don tombe à point nommé, dès janvier 2016 les chantiers ont démarré et 95% des maîtres d'oeuvres ont été attribués à des entreprises locales (toiture, singuerie, crépis, peinture…), jusqu'à la plate-forme en acier galvanisé, ou plutôt l'héliport conçu et assemblé dans les ateliers de Rech par la société Sécofab. La pose de la plate-forme a été réalisée par une entreprise externe, la même qui a posé la passerelle de l'Albe. Des travaux de dépose de l'antenne reste encore à prévoir avant le moi de mai. Les résultats comme vous pouvez le voir sur la photo sont époustouflants et ne manquez pas d'aller la redécouvrir.

Oui, j'ai bien dit héliport, comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seul, le SDIS 57 basé à Metz et la Région Lorraine, ont décidé d'attribuer de très gros moyens humains et matériels supplémentaires au Centre de Secours de Sarralbe, comme vous le savez Sarralbe est situé au coeur de l'Europe, autant par ses axes routiers, ferroviaires et fluviales, à proximité de l'Allemagne et de surcroît juste à côté d'Inéos (Usine chimique Classée Seveso II) d'où cette restructuration importante. Trois pompiers professionnels ont dors et déjà rejoint notre centre de secours et quatre de nos sapeurs-pompiers suivent depuis janvier une formation de technicien-pilote et contrôleur aérien sous encadrement d'instructeurs spécialisés de la Sécurité civile à Paris.

En mai prochain aura lieu l'inauguration du Centre de Secours de Sarralbe avec la présence du Colonel François Vallier nouveau Chef des Sapeurs-Pompiers de Moselle depuis le 26 octobre dernier et de nombreux officiels Français et Allemands. Lors de cette journée le Colonel Vallier remettra les clefs d'un bateau hors-bord Dervinis 620 et cerise sur le gâteau d'un hélicoptère de type Dragon au chef du Centre de Secours de Sarralbe Guy Frantz.

L'ensemble du personnel du Centre de Secours de Sarralbe invite tous les sarralbigeois à venir partager ensemble cette belle et grande journée festive en mai prochain et tenait à remercier chaleureusement leur généreux donateur.

Bravo, nos sapeurs-pompiers...

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 22:15

 

Crepes11 2014

 

Le carnaval annonce le printemps... 

Si la tradition du carnaval s’est perdue un temps entre Sarre et Albe, une poignée d’inconditionnels tente de la faire revivre depuis plusieurs années.

Or il existe à Sarralbe un véritable passionné que le plaisir du folklore carnavalier n'a jamais quitté, un passionné qui traverse les générations et perpétue la tradition du carnaval. Je veux parler évidemment de notre Paul Marchal qui, depuis plus de quarante cinq ans, fignole chaque année son rêve, SON char de carnaval avec une équipe d'amis pour participer à de nombreuses cavalcades en Alsace-Moselle et en Sarre. 

Pour l'édition 2016, et pour faire un pied de nez aux attentats que connait la France et le monde, Popol a décidé que son char serait fleuri, très fleuri, paré des couleurs du printemps et du renouveau, des couleurs de la vie, avec en exergue le symbole Peace and love : "paix et amour" de la belle époque des années 60, les années Hippies.

Depuis Noël, l'atelier de Popol connait une effervescence extraordinaire ; des artistes et bricoleurs du coin mettent toute leur énergie et leur enthousiasme à réaliser ce magnifique projet.

En effet cette année ces bricoleurs de génie ont fait fort avec pour mot d’ordre : "Les Hippies" !

Le char, qui est en fait une voiture, vient de sortir des ateliers le 31 janvier dernier. "Les Hippies", bandanas sur la tête, chemises à fleurs et colliers autour du cou, comme il se doit, ont fait leur première apparition à Sarreguemines, puis à Hombourg-Haut. Ils feront leur show dans bien d’autres endroits, jusqu’à fin avril, avec comme unique slogan "Peace and love".

A 70 ans, et depuis plus de quarante ans avec famille et amis, Paul sillonne encore et toujours les routes d'Alsace, de Lorraine et d'Allemagne, de ville en ville, de carnaval à carnaval, pour partager sa passion, la passion d'une vie. A certains qui lui conseillent "à ton âge, il serait temps d'arrêter", Popol répond non sans humour "Si j'arrête le carnaval, je meurs".

Paul Marchal ? Sa grande passion, c'est partager du rêve, du rire et de la joie. Pour cela il mérite bien une ovation... et une médaille, en forme de symbole de la paix peut-être !

Longue vie à Popol, longue vie à la liberté et à la joie de vivre !

Allez hop ! Jetz geht's los !

 

Merci à "Les Carnets de Moselle-Est" de m'avoir permis de partager ces magnifiques photos.

Retrouvez "Les Carnets de Moselle-Est" et leurs reportages remarquables, photos et vidéos sur facebook

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 22:15

 

Crepes11 2014

 

Soirée carnavalesque organisée en partenariat avec l’Amicale des Sapeurs Pompiers de Sarralbe à la salle François Mitterrand le 12 mars 2016.

L’Amicale des Sapeurs Pompiers de Sarralbe renoue avec la "Kappensitzung". Nostalgique des grandes soirées carnavalesques de Sarralbe d'antan, venez les revivre aujourd'hui en 2016, comme avant... 

« DIE NARREN » association carnavalesque de notre région propose 2 soirées « KAPPENSITZUNG » la première le 27 février, la seconde le 12 mars 2016, respectivement à ROHRBACH les BITCHE et à SARRALBE.

Cette troupe à pris le relai des « Kappen » organisées pendant plus de 15 ans à la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Sarreguemines précédemment proposées par l’amicale du personnel de la VILLE de Sarreguemines.  

La billetterie est ouverte dès à présent : au Super U de Sarralbe, au magasin de vaisselle « Mafri-Est » à Sarreguemines, à coté du cinéma « le Forum ».

Prix d’entrée est de 15 € par personne.

Animation assurée par l’orchestre « VIOLETTA ».

• Début du spectacle à 20 h 31, • Déguisement souhaité.

Petite restauration sur place, 

NB : EN RAISON DE LA MULTIPLICITE DES POINTS DE VENTE, LA NUMEROTATION DES PLACES N’EST PAS POSSIBLE, PAR CONSEQUENT LEUR RESERVATION EST EXCLUE.

 

Crepes11 2014

 

Présentation

Die Narre "La dérision"

Die Narre rassemble déjà une cinquantaine d’amateurs comiques. Et ils sont bien décidés à faire partager leur passion pour les blagues potaches. « La même troupe qu’à l’époque de Sarreguemines repart, mais rajeunie et féminisée.

Deux Kappensitzungen, la première salle Schuman à Rohrbach, samedi 27 février, la seconde au complexe François Mitterrand de Sarralbe samedi 12 mars. Die Narre est dans les starting-blocks ! Les répétitions vont bon train pour ce nouveau spectacle qui durera quatre heures. « Tout est prêt, on travaille aujourd’hui les finitions », savoure Maxime Kremer. Les politiques du coin n’ont qu’à bien se tenir.  On est dans l’autodérision. On va y aller doucement, car il y a beaucoup de choses. Mais on va piquer à gauche et à droite », enchaîne Alain Groh. Le gros de la Kappen sera en platt. Mais les seuls francophones peuvent comprendre, grâce aux mimes. (Source RL)(Source photos : RL)

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 22:09

 

FCSarralbe01 2015

 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article