Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 23:54

Exposition de champignons le dimanche 10 octobre au Centre culturel et sportif de Sarralbe
Les spécialistes de la société mycologique de Moselle-Est avec le concours de la municipalité de Sarralbe proposeront une exposition de champignons au centre culturel et sportif. Les champignons exposés proviendront des forêts locales et les organisateurs espèrent, si les conditions météorologiques le permettent, de réunir plus de 200 espèces.
Les élèves des écoles élémentaires et maternelles de Sarralbe et Rech présenteront à cette occasion le fruit de leur travail de recherche sur ce thème ainsi que les comptes rendus des sorties auxquelles ils auront participé.
L’exposition sera ouverte de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Le public pourra assister de 16h à 17h à un diaporama réalisé et présenté par M Etienne Charles, mycologue.
Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 23:34

Le festival itinérant "la Sarre à Contes" a été le phénomène culturel de l’été, du pays de Sarrebourg, en passant par Sarreguemines jusqu'au pays de Bitche ; une caravane de spectacles longeant notre belle rivière, la Sarre.
En Lorraine comme en Alsace, de villes en villages, la 8e édition a rassemblé plus de 11 000 personnes dans 18 communes différentes. Plus de trois semaines de rendez-vous culturels insolites festifs et conviviaux. Théâtre, art du cirque, opéra, danse, humour musical, concerts, dans des théâtres éphémères installés pour l’occasion, dans des sites naturels, historiques, patrimoniaux ou industriels, publics ou privés.
Le périple du festival de la Sarre à Contes s’est achevé, en apothéose, le week-end des 14 et 15 août dans l’usine Secofab de Rech, où plus de 1 000 spectateurs ont acclamé les deux représentations des aventures extraordinaires du Baron de Münchhausen par la Cie Joker et le concert des Flying Orkestar.
Repost 0
Published by alain - dans Féstivités
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 23:33

Vendredi 10 septembre à 11 h la cathédrale de la Sarre étrennait son nouveau coq. Avant de rejoindre son perchoir tout près des nuages, au sommet de la flêche sud aux côtés de ses compagnons de la flêche nord et celui en contrebas sur la tour d'Albe, il aura eu l’honneur d’être béni solennellement par l’archiprêtre Gérard Hemmer. De son beffroi, le beau galinacé sera désormais le premier à voir le soleil se lever et le seul à le voir disparaître à l’horizon.
Les ouvriers du chantier étaient présents, bien entendu ainsi que le premier magistrat de la ville, les adjoints, le conseiller général Alex Staub, Romain Behr des services techniques de la ville, le président du Conseil de fabrique. Beaucoup de Sarralbigeois aussi se pressaient autour de la star du jour dans l’espoir de voir, toucher, photographier le majestueux coq «symbole de bonté et d'accueil».
Comme le veut la tradition c’est le plus jeune des couvreurs, Julien Storck qui est monté jusque tout là haut pour installer le volatile au point culminant de l'église à plus de 70 m. Huit personnes seulement ont eut l'honneur et d'assister à la mise en place de l'imposant roi au sommet du clocher. J'ai eu le privilège d'en être. Sur le toit de la ville, Pierre-Jean Didiot a prononcé quelques mots en faisant faire trois rotations à l'animal de cuivre, emblème de la résurrection, un tour pour l'église, un second pour la municipalité et un dernier pour le bien-être des Sarralbigeois.
Dorénavant il n’a plus qu’à mener à bien sa belle mission : veiller sur la population, la protéger, tout en indiquant la direction du vent et servir de support au paratonnerre de notre belle église.
Ce fut une bien belle cérémonie, émouvante et impressionnante, dans la tradition des métiers du bâtiment. Le verre de l'amitié, tout aussi traditionnel, offert par la municipalité témoigne de son importance.
Et pour la petite histoire, ce fut pour moi un événement inoubliable, mémorable, d’autant plus que je suis sujet au vertige. Non ! Ne riez pas, mes jambes en tremblent encore.
Mais soyez rassurés. Je ne suis pas resté «scotché» à la queue en panache du coq ; j’ai même eu la force et le bonheur d’immortaliser l'aventure.
Repost 0
Published by alain - dans Cérémonies
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 23:20

Cet été, le samedi 7 et dimanche 8 août et pour la deuxième année consécutive, La balade alternative de l'association Cré-Anu a rencontré un vif succès. Une belle promenade culturelle et créative sur les rives de la Sarre, reliant la place du Moulin, en passant par la maison des Têtes et son musée, la rue du moulin jusqu'au château Massing.
Traitée de façon pédagogique, elle a permis à la population locale, aux enfants et aux touristes de connaître des artistes locaux de redécouvrir des métiers d'antan, créateur de bijoux, fabricant de balais, ébéniste et surtout l'occasion aux plus petits de participer aux ateliers de céramiques, maquillage, sculptures, tissu, feutre et autre... tout le long du parcours.
De bien belles promenades, a pied ou en barque qui nous ont menés de surprise en surprise, de découverte en découverte...
Repost 0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 23:43

Le fromage blanc était à la fête cet été. Le samedi 17 juillet dernier l’Amicale des anciens marins de Sarralbe organisait sa traditionnelle soirée fromage blanc au centre socioculturel. Une soirée gourmande où petits et grands ont pu apprécier toutes les richesses du fromage blanc, sous toutes ses formes avec son fameux croc mataf. Animation musicale et dansante avec en vedette le groupe Rock Dance, et l’orchestre Fa si la danser ont emporté nos convives pour une soirée dansante jusqu'au bout de la nuit.

age2010" height="815" width="1200" />

Repost 0
Published by alain - dans Féstivités
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 23:33

Comme nous, vous aimez multiplier le contact avec dame nature, vous aimez les promenades, en éprouver le besoin intense car passionné(e) et disposant d'un peu de temps à satisfaire un besoin irrépressible de nature. Vous aimez observer les bourgeons du printemps, apprécier plutôt les paysages d'été, les couleurs flamboyantes de l'automne ou bien les balades paysagères d'hiver, vous aimez la fraîcheur des ruisseaux l'été, les senteurs d'humus, les vallées boisées, les chants des oiseaux, le doux murmure d'une source, le calme et le silence d'une belle balade dans notre magnifique patrimoine naturel ?...
Alors je vous propose de partager le plaisir de la découverte en une extase commune.
La forêt Saint Hubert vous invite à suivre le sentier des mardelles au coeur d'une généreuse nature.
Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 00:10

Papa
Comme un bateau qui traverse l'océan contre vents et marées, tu as parcouru des milles et des milles ; toi papa, un homme aux plaisirs simples dont celui de cultiver ton potager et nourrir tes lapins. Père de 7 enfants avec 12 petits-enfants et 4 arrière-petits-enfants, tes 85 ans de vie ont été bien remplis, dans l’amour et le don de soi.
A tes côtés, nous avons affronté cette dernière tempête qui t’a porté sur l'autre rive.

Maçon tu étais ! Bâtisseur…
Nous sommes si fiers de toi !
Ta maison, cette grande et belle maison qui fait ta fierté, qui nous a vu grandir, qui a connu tant de joyeux cris d’enfants, tant d’heureuses fêtes de famille, tu l’as construite pierre après pierre, en façonnant chaque agglo. Nos maisons, la maison de tes enfants, contiennent toutes un peu de ton âme, un peu de ton amour ; chacun de nos logis a été construit, transformé, amélioré par tes soins, ton expérience, tes conseils…
Dans mon jardin trône le magnifique bateau né de tes mains laborieuses et appliquées, bateau qui est un symbole, le symbole. Et surtout, tu as fondé une belle et grande famille. Dans le respect et ta simplicité, tu as su déployer toutes les richesses qui étaient en toi.
Tu as travaillé dur et assidûment pour que ta famille ne manque de rien.
Avec tes Mains tu as maîtrisé la terre ; chaque graine que tu as semée a enrichi un petit coin de la terre, de notre vie.
Avec ton Humour, tu nous a permis de vivre des milliers d’éclats de rire !
Avec ta Joie de vivre et ton amour du vrai, du beau, tu as partagé ton enthousiasme, tes talents et tes passions.
Un Exemple :
chacun d’entre nous a, un jour ou l’autre, tenté de t’imiter sans jamais vraiment y parvenir mais nous avons tous, en nous, une partie de Toi, une parcelle de ton âme.
Tes derniers jours ont été chargés d'émotion, de tensions, de tristesse. La mort nous attend tous. C’est un bel âge, dira-t-on, Tu es arrivé au bout du chemin, tu es entré dans la lumière. Malgré ces douces paroles, nous aurions tant voulu retarder l’échéance, tant encore voulu venir te tenir compagnie certains soirs, partager un petit moment avec toi !
Bien que nous acceptions difficilement ton départ, notre consolation est qu’en ce jour du 31 juillet 2010, au moment où quelqu'un près de nous a dit : "Il est parti", d'autres sur le Chemin de la Lumière, te voyant arriver sur l'autre rive et venir à eux, se sont exclamés avec joie : "Le voilà !" ...
En mon nom et aux noms de tous ceux qui t’aiment et t’admirent ... du plus profond de notre Coeur, nous te disons :
Merci Papa, Merci Papy, Merci d'avoir semé et ancré au fond de notre Coeur tout ce que tu es.
Tel est notre Héritage !
Pour que tu saches qu'on ne t'oubliera jamais !
Repost 0
Published by alain
commenter cet article
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 23:05

Les festivités organisées à l’occasion de la fête nationale se sont déroulées le 13 juillet sur le parvis du centre socioculturel. Dès 20h, de nombreux sarralbigeois s'empressaient de rejoindre le parc Mitterrand pour prendre part au bal musette animé par l’orchestre Montmartre. A la nuit tombée, sous la conduite du premier magistrat de la Ville, les enfants ont emboîté le pas aux sapeurs-pompiers, aux officiels et à la musique municipale chefs de file du cortège et, ensemble, à la lueur des torches et des lampions, ont participé à la retraite aux flambeaux à travers les rues de notre cité jusqu'au centre socioculturel. Peu avant 23h, le ciel de Sarralbe s'est embrasé de mille feux grâce un splendide feu d’artifice offert par la municipalité, applaudi comme il se doit après qu’aient résonné les dernières détonations. La fête reprit de plus belle avec Alan et son grand show Mickael Jackson, les costumes à paillettes, le light show et les fumigènes scéniques ; les plus grands tubes de la vedette ont fait virevolter les jeunes et moins jeunes sur la piste de danse. Cette belle nuit d’été pleine d’entrain s’est poursuivie jusqu’au petit matin dans une ambiance festive et conviviale, animée par une DJ à la hauteur de l’événement. Cette année le temps estival a pris le dessus.
Souvenez-vous du violent orage et ses trompes d'eau qui s'étaient abattus le soir du 13 juillet 2009 et qui en quelques minutes avaient semé la panique et coupé court aux festivités.

Bref retour historique
La date du 14 juillet est associée dans tous les esprits à la prise de la Bastille par le peuple de Paris en 1789. On rappelle que cet évènement marquant de la Révolution française fut commémoré l'année suivante lors de la "fête de la Fédération", le 14 juillet 1790, à Paris au Champ de Mars. Fête de l'union et de la réconciliation, la fête de la Fédération rassemblait les gardes nationaux des régions et de Paris. La date du 14 juillet cessa ensuite d'être célébrée, jusqu'à la IIIème République qui lui donna le caractère d'une fête nationale, en référence à la prise de la Bastille mais aussi et surtout en référence à la fête de la Fédération et à l'esprit d'unité qui y avait régné.
Repost 0
Published by alain - dans Féstivités
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 23:11

Qui n’a jamais songé à participer, ou même organiser une grande réunion familiale, une cousinade ?
Encore faut-il se lancer dans l’aventure à la quête des cousins de tous horizons et de tous bords… Les événements ou la vie, tout simplement, les inscrivent dans la rubrique «Perdus de vue». Les retrouver, les réunir ? Un véritable défi à relever !
Madeleine Calcaterra l’a fait ; elle s'est lancée dans l’aventure, à la recherche des cousins et cousines et tenter de les réunir tous. Elle est retournée au 19ème siècle à la recherche des ancêtres Jean Barbiche né en 1867 à Sarralbe et Madeleine Says née en 1872 à Achen. Sur les 200 successeurs du couple, 85 enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants et arrière-arrière-petits-enfants, venus des quatre coins de l’hexagone : le Sud-Est, le Nord, le Centre, la région parisienne, la Lorraine et la proche Alsace se sont retrouvées au centre socioculturel, dans le but de faire vivre et perdurer la mémoire familiale.
Madeleine a tout prévu, soigneusement et parfaitement organisé ; l’arbre généalogique trônait à la place d’honneur avec un schéma expliquant la venue des Barbisch en France ; une belle projection des photos anciennes et inédites retraçait la vie des 10 enfants et de leurs familles ; certains se sont reconnus ou ont reconnu leurs proches avec beaucoup d’émotion et de bonheur.
Le programme de cette grande journée familiale a lui-aussi été parfaitement établi. Elle a débuté à 10h45 par la messe solennelle en l'église St-Martin, à la mémoire des défunts de la famille ; suivie par un apéro retrouvailles avec grande photo de famille, et puis le repas qui a réuni près de 90 convives. L’après-midi, ce fut la grande séance photos, sans oublier les signatures du livre d'or. En souvenir de cette journée inoubliable chaque invité s’est vu offrir un livret souvenir retraçant son ascendance.
Le but de cette cousinade était, bien entendu, de se retrouver pour une journée de fête, de partage et de souvenirs. Chacun a pris le temps de faire connaissance, se connaître, se re-connaître, créer des liens ou simplement échanger quelques mots. Joie, émotion, découverte pour les plus jeunes et souvenirs pour les aînés.
Une grande et formidable famille !
Qui veut voir fleurir ses branches, honore ses racines. (proverbe africain)

Tranche de vie :
L’ancêtre des Barbiche, Jean Barbisch, est venu d’Autriche, plus exactement de Sankt Gallenkirch dans le Vorarlberg afin de repeupler la France décimée après la guerre de Trente ans. Le plus lointain ancêtre connu est Wolfgang, qui avait épousé Maria Both en 1659. Au fil des générations, le nom a été francisé en s’écrivant Barbische, puis Barbiche. La doyenne de cette cousinade, Jeanne Barbiche, épouse Port, a 86 ans. La doyenne présente à la fête était Cécile Barbiche, épouse Halb. Simon Barbiche, doyen présent portant le nom, est né en 1926. A l’autre bout de la table, Lola, la plus jeune, est née en mars dernier.
Repost 0
Published by alain - dans Histoire
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 23:26

En 1981, Jack Lang, alors ministre de la culture, créait la Fête de la Musique. Vingt-neuf ans plus tard, l'événement se porte à merveille et continue d'enflammer les rues des villes françaises et de rayonner aussi hors de nos frontières. Manifestation gratuite et populaire, elle annonce toujours avec entrain l’arrivée des beaux jours, l’entrée dans la période estivale.
Retour en images sur la Fête de la Musique qui s’est déroulée le dimanche 20 juin. Malgré une météo incertaine et une température trop fraîche pour la saison, l'ambiance était à la fête dans le parc François-Mitterrand. La scène ouverte sur l’extérieur a accueilli tour à tour les Forways, le groupe Dagan, Sorge, Cherrys et Cherry Pie. Pour notre plus grand plaisir nos musiciens ont donné tout leur coeur et leurs plus belles notes, comme un appel à l’été, pour nous offrir une pétillante soirée musicale où se mêlaient, dans un joyeux désordre organisé, tous les styles musicaux. Un savoureux cocktail, une dose de reggae, une pincée de hip hop, quelques gouttes de rock et de R'n'B, un filet de Disco, saupoudré de rock celtique !
A savourer sans modération jusqu'au bout de la nuit.
Repost 0
Published by alain - dans Féstivités
commenter cet article