Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 12:40

EcureuilMangeoir11 2012

J'entends du bruit, je m'arrête je cherche des yeux et je l'aperçois... Je m'installe et ne bouge plus, il prend de l'assurance, cette fois c'est bien lui qui m'observe !!!

Au final j'ai eu l'impression qu'il y prenait autant de plaisir que moi ! J'esquisse un pas en avant et hop là en une seconde il grimpe une branche plus haut. J'ai stoppé mon élan évidemment. Pour ne pas l’effrayer, je restais immobile et silencieux pour le contempler. je ne le lâche pas de l'objectif, figé sur place. J'attends, il se fige aussi, puis timidement fait le tour d'un arbre et réapparait curieux. Il s'est assis sur une branche en face de moi et nous nous sommes regardés pendant environ 3 mn. Je l'ai vu filer sur le sol, dans les feuilles mortes, boule rousse sur fond automnal.

Il saute de branche en branche à toute vitesse, grimpe sur le pilier de béton et d'un bond spectaculaire accède à la mangeoire que nous lui avons installée il y a une petite semaine seulement. J'étais fasciné par la rapidité et l’agilité de ce petit animal. Assis dans sa mangeoire, il choisissait délicatement ses noix une à une. A la vitesse de l’éclair, il disparaissait dans un boulot en laissant échapper un petit cri aigu et grinçant. Quelques instants plus tard, je le vis se précipiter au pied du saule-pleureur, d'un geste sûr, il enfouit une noix et retourne aussitôt au garde-manger.

Ce petit manège dura encore une bonne partie de l'après-midi. Notre petit écureuil devait faire ses réserves pour l’hiver qui approche !

Encore une photo mon petit bonhomme et je te laisse vaquer à tes occupations.

C'était magique, j'ai remercié le ciel pour ce cadeau, un joli spectacle que la nature vient de m'offrir rien que pour moi, que je veux vous faire partager.


Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 21:42

NichoirEcureuil01 2012

Il est tout petit, avec sa jolie petite queue touffue, son beau poil roux, il saute d'arbres en arbres... TROP CRAQUANT !

Personne ne peut le détester ! Il mérite d'être connu, d'être aimé, mais surtout d'être sauvegardé !

Au hasard d’une promenade en forêt, le nez légèrement en l’air, vous avez certainement croisé ce petit animal roux en train de fureter ou de grimper aux arbres. Sa grande agilité, son intelligence et ses capacités d’apprentissage lui permettent de s’adapter et de profiter rapidement de toute nouvelle opportunité !

Malheureusement les écureuils roux sont en voie de disparition, victimes de la route et remplacés par les écureuils gris venus d’Amérique du Nord devenu invasifs parce plus gros et plus forts, plus résistants aux maladies.

Alors, du côté de la rue des frères Herbeth, plus précisément au "Refuge de Constance" nous sommes particulièrement attentifs au bien-être de ce charmant petit acrobate des arbres. Sa présence régulière pendant nos travaux d'aménagement du "Refuge de Constance" nous a incité à lui consacrer à lui aussi un peu de notre temps et de notre énergie pour lui ériger une petite aire de jeux avec garde-manger et un joli petit nichoir pour pouvoir affronter sereinement la saison pluvieuse et froide qui s'amorce.

Le saviez-vous ? Des millions d'arbres dans le monde sont plantés accidentellement par les écureuils qui enterrent leurs graines et oublient ensuite où ils les ont cachés.  Notre gourmand et distrait écureuil est donc écolo sans le savoir ! 

Comme l'écrit Christian Bobin  

"Les écureuils, dit-on, amassent leur nourriture dans des cachettes qu'ensuite ils ne savent plus retrouver.

Un tel oubli me semble lumineux et mystérieusement sage."

 

"L'amour est comme l'écureuil, hardi et timide à la fois."

Carmen Sylva


Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 23:37

Quelques sites internet à découvrir ou à revisiter, en cliquant sur la bannière souhaitée ;

retrouvez les liens dans la colonne de gauche dans la rubrique "Sites de Sarralbe"

 

 enteteMJC 

 enteteMusiqueMunic 

 

EnteteSarralband 

 

EnteteSainteTrinite


Repost 0
Published by alain
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 22:26

GruesCendrées10 2012

Lever les yeux vers le ciel est pour moi une habitude, surtout en cette saison. Avec l’automne reviennent les grands vols d’oiseaux migrateurs. Nous avons la chance d’être situé dans le couloir de migration de ces magnifiques oiseaux. Entendre leurs cris caractéristiques, perçants, en automne, c’est le signe que la belle saison est terminée. Enfin les voilà, elles sont là et comme chaque année elles restent fidèles à leur instinct et reprennent le chemin de leur migration !

Comme une hirondelle annonce le printemps, la grue cendrée fait l’automne plus beau. En effet, venues par milliers de Scandinavie, les grues cendrées traversent la France en deux ou trois vagues de fin octobre à fin novembre. Migrer est une question de survie pour tous ces oiseaux qui ne peuvent trouver où ils ont niché de quoi se nourrir quand vient le froid. De nombreuses expériences ont montré que c’est la durée respective des jours et des nuits qui indique aux oiseaux le bon moment de partir. Les conditions atmosphériques ne font qu’accélérer ou ralentir le défilé. Les martinets sont les premiers à nous quitter début août. Pour mettre toutes les chances de leur côté, la grande majorité des oiseaux migrateurs volent de nuit à notre insu. Cette précaution leur permet d’éviter les turbulences provoquées par le réchauffement de l’air.

Lors de ces migrations, les jeunes grues accompagnent leurs parents. Elles bénéficient de leur expérimentation. Voler en V comme les oies et canards, permet à ces oiseaux d’économiser une partie de l’énergie du vol. Cela dit, en route, les bandes de grues cendrées se rassemblent en des lieux donnés pour trouver la nourriture nécessaire afin de reprendre des forces et voler plus loin pour rejoindre l’Espagne et l’Afrique. Un grand nombre de ces oiseaux choisissent la Champagne, et font du lac du Der, un rendez-vous de choix ! Début décembre, il ne reste que les hivernantes qui repartiront dès janvier vers l’Allemagne et les pays nordiques. Pourquoi regagner le Nord si tôt ? Pour arriver les premières sur les meilleures places de reproduction.

Samedi et dimanche derniers plusieurs centaines de grues ont survolé dans un défilé majestueux le ciel Sarralbigeois. Leurs formations survolent par vagues successives nos campagnes et nos agglomérations en claironnant continuellement de leurs cris de contact impressionnants, puissants et audibles de loin, ils couvrent tous les autres bruits de la nature. 

Nul n'est insensible au spectacle du passage des Grues Cendrées.

Ouvrez l'oeil (le jour) et les oreilles (la nuit) ... elles sont en route


Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 22:18

Chronique ... à mon frère

Ils sont un peu fous à Sarralbe, particulièrement du côté de la rue des frères Herbeth, fous de nature, fous d'animaux à plumes et à poil, fous de joie... d'apporter du confort aux bestioles avec qui ils partagent avec bonheur leur jardin, au point d'y installer un véritable paradis... Mieux, une arche de Noé !

Ah ! Ils ne s'arrêtent jamais, Alain et Hubert. Non contents d'apporter un refuge aérien à Constance la cigogne et un hôtel aux insectes, la fine équipe a décidé d'installer des nichoirs à canards !!! Mais oui, braves lecteurs, des nichoirs flottants et aussi une plate-forme pour les cygnes et les autres oiseaux d'eau douce.

Les deux compères savent bien que c'est en hiver qu'il vaut mieux faire ce genre de travail mais ils ont voulu profiter de la douceur et du calme de ce bel automne. bien leur en a pris, je peux vous le garantir.

Tomber à l'eau en plein hiver n'est pas recommandé. Ne souriez pas ! Voilà l'anecdote.

Pour bien faire, nos épatants concepteurs ont dû étudier soigneusement la chose parce que ces nichoirs doivent résister aux intempéries et à la force du courant. N'oublions pas que quelques fois la Sarre fait des siennes et dépasse largement les limites qui lui sont attribuées. Et quand la belle dame sort de son lit, les riverains le savent, la montée des eaux génère un courant fort et turbulent.

Donc pour mettre en place et arrimer judicieusement les nichoirs, ne sachant pas marcher sur les eaux, il a bien fallu embarquer. Et ce n'est pas une mince affaire de consolider et d'ancrer ces "inventions". Deux gaillards dans une minuscule barque, sur une rivière capricieuse !!! C'était périlleux et... plutôt cocasse. Les photos le prouvent. J'aurais voulu être une libellule dansant au-dessus de l'onde... pour voir nos deux marins d'eau douce à l'oeuvre.

Bref ! Ils ont pris un bain forcé, l'un soutenant l'autre, l'un se moquant de l'autre... Hahaha ! ClaClaCla ! Constance et ses amies ailées ont dû bien se marrer.

Mais le travail est accompli ; les nichoirs flottants sont en place, pour le bonheur des hôtes cancanants des bords de Sarre.

Alain et Hubert ne sont pas encore à court d'idées, croyez-moi ! La vie mérite d'être vécue, particulièrement pour les bébêtes aux alentours du refuge de Constance.

                                                                                                           MJ

 Nichoir-Flottant10 2012a

Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 00:36

FC-Sarralbe10 2012

Repost 0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 22:48

ConcertEglise-Rech10 2012

Repost 0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 22:47

ConcerSarralbe109 2012

Repost 0
Published by alain
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:25

Bandeau-Mosaik

Repost 0
Published by alain - dans Vidéos
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:24

Bandeau-Mosaik

Repost 0
Published by alain - dans Vidéos
commenter cet article