Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:23

 

 

Découvrez ci-dessous le reportage de Mosaïk TV

 

 

Politique conseil communautaire  : Fusion des intercommunalités 

Il a fallu plus d’une heure à Arnaud Mathy, directeur des services de la Casc, pour présenter avec le plus de clarté possible les effets chiffrés de la fusion programmée entre l’agglo de Sarreguemines et la com’com de l’Albe et lacs, l’impact sur les entreprises et les ménages, les effets attendus ou espérés, les options et les taux possibles… Un exercice de style réalisé avec brio tant le sujet est délicat, mais qui méritera d’être réitéré, réexpliqué et argumenté à maintes reprises d’ici quelques mois.

Equilibre à trouver

« Un certain nombre d’entre nous a déjà entendu ces propos, mais la répétition est aussi un bon exercice de pédagogie , a fait savoir le président de la Casc Roland Roth. Nos services ont longuement étudié les effets de cette fusion qui paraît simple dans un premier temps, mais apparaît en réalité complexe. Nous avons d’un côté une communauté d’agglo très intégrée avec de nombreuses compétences et de l’autre une communauté de communes qui n’en a exercé que très peu. La problématique est cernée, mais les solutions ne sont pas arrêtées. » Et le président de poursuivre en ces termes : « Il faut veiller à apporter progressivement les mêmes services à ceux qui les attendent et je pense aux communes les plus petites de la communauté de communes de l’Albe et des lacs (CCAL). Le service ne se fera pas sans l’effort des bénéficiaires et les efforts demandés seront dictés par la raison sur un fonds de solidarité. »

Faire passer le message

Roland Roth a fait preuve d’un optimisme mesuré : « Nous y arriverons, je n’en doute pas, sauf si l’un ou l’autre ne souhaite pas s’inscrire dans l’esprit communautaire. » Il a précisé que les travaux d’analyse sur l’impact fiscal de la fusion ont été présentés aux élus de la CCAL. Il a surtout insisté sur le fait que « tout le monde soit au même niveau d’information ». Le sujet a même fait l’objet d’un échange pour savoir comment il sera possible d’informer le grand public sur les modalités fiscales, l’idée de distribuer des flyers faisant son chemin. Aux dires d’Arnaud Mathy, la question est vaste. « Comment faire en sorte que l’agglo ne soit pas pénalisée dans la fusion et maintienne les mêmes niveaux de recettes ? Nous avons deux intercommunalités qui ont des situations différentes et qui doivent aller vers une uniformisation fiscale. » Il va falloir pour la CCAL faire « un grand bond ».

Aux dires de Céleste Lett, « le plus important est que la communauté d’agglo ait une brochure d’information vis-à-vis de la population de notre territoire. Sur les prestations, il faut faire comprendre que cette adhésion n’est pas une augmentation de la fiscalité des habitants de la CCAL. Nous allons nous marier. Nous avons trop eu ces derniers temps de la désinformation par rapport à la CCAL ».

Le président de la Casc l’a rappelé : « L’importance du principe de neutralité, c’est un travail qui nécessite beaucoup de recherches sur le terrain. Il y aura des décisions à prendre en 2017 sur les taux. A nous, au fil des mois, d’harmoniser tout ça, il y aura des choix à faire et nous les ferons ensemble. »

Quant à Marc Zingraff, vice-président, il a souhaité conclure ainsi : « Il ne faut pas partir battus, c’est un challenge. » (Source RL)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:23

 

 

Découvrez ci-dessous le reportage de Mosaïk TV

 

 

Economie société industrielle du haras à sarralbe

Sarralbe : éclairer et désenfumer les bâtiments publics

Créée dans les années 1960, la Société industrielle du haras est spécialisée dans la fabrication de systèmes de désenfumage naturel pour les bâtiments. SIH vient d’être rachetée par Soprema, un autre groupe familiale.

Des chevaux, il ne reste plus que les bâtiments des haras et l’emblème sur le logo de l’entreprise ancrée dans un site exceptionnel où la modernité des installations côtoie des bâtisses d’un château marquant une époque révolue. En 1717, Léopold Ier, alors duc de Lorraine, construit un haras. Rapidement, les chevaux souffrent d’un mal insoupçonné : une trop forte densité de sel dans la terre où pousse l’herbe. L’élevage est abandonné au profit d’une exploitation saline.

 

Racheté par Sopréma

En 1960 le site devient le berceau de la SIH qui se spécialise dans la conception et la fabrication d’appareils d’éclairage zénithal. « En 1971, un accident dramatique dans une discothèque a incité le législateur à rendre obligatoire l’installation de systèmes de désenfumage dans les lieux qui accueillent du public », explique Olivier Loth, directeur général de cette entreprise familiale qui a pris récemment sa retraite en passant le flambeau au groupe Soprema.

Depuis plus de 50 ans, SIH est devenue l’un des acteurs majeurs du marché de l’éclairage zénithal et du désenfumage naturel en toiture. « L’entreprise a bâti sa croissance sur trois axes stratégiques : une dynamique créatrice forte, une exigence de qualité élevée et la capacité à s’adapter à l’évolution des marchés, voire à l’anticiper », ajoute celui qui avait pris les rênes de l’entreprise en 2000.

 

41 millions d’euros de chiffre d’affaires

Aujourd’hui, la société compte 250 salariés pour un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros. Il quitte l’entreprise visiblement serein : « Soprema est aussi une entreprise familiale qui réalise deux milliards de chiffre d’affaires, dont l’unité Adexsi est également spécialisée dans le système de désenfumage. »

SIH dispose d’une belle surface de travail de 15 000 m2 (+ 210 ha de terrains dont 100 000 m2 sont constructibles). La fabrication des lanterneaux est divisée en deux unités. Ceux réalisés par moulage ou projection en polyester représentent encore 25 % de l’activité. La plus grande partie est fabriquée en acier et en aluminium. « Depuis 2010, nous avons également notre propre système d’usinage des profils en aluminium pour les cadres ouvrants. Nous avons également développé des systèmes de protections solaires pour installer sur les toitures et breveté un système de fixation sans soudure. » (Source RL)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 08:22

 

WAnge01 2015

 

L’association Une Rose un Espoir secteur de Sarralbe prépare son opération qui aura lieu les samedi 23 et dimanche 24 avril et dès le vendredi 22 avril pour l’emballage des roses. Les motards vont parcourir le secteur pour proposer leurs roses pour un don de 2 € intégralement reversé pour la lutte contre le cancer en Moselle. Tous les motards et bénévoles sont appelés à se mobiliser. (Source RL) 

Une réunion publique d’information sur le déroulement de l’opération aura lieu

au groupe scolaire Robert-Schuman Sarralbe, en face de la mairie,

le vendredi 15 avril, à 19 h 30.

Renseignements auprès de Raphaël Knipper au 06 14 30 15 00

E-mail : uneroseunespoirsarralbe@gmail.com 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 23:57

 

WAnge01 2015

 

Un grand merci à l'ensemble du corps des Sapeurs-Pompiers du Centre de Secours de Sarralbe d'avoir joué le jeu...

Mais des projets de travaux de rénovation et d'embellissement de notre caserne sont bien à l'orde du jour et ce depuis quelques années, elle mériterait bien un sympathique lifting.

Voilà, le projet est fait, vous l'avez sous les yeux, "y a plus qu'à…"

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 21:30

 

WAnge01 2015

 

Ces derniers jours notre centre de secours de Sarralbe a connu une effervescence particulière puisque les travaux de rénovations et d'améliorations intérieurs et extérieurs s'achèvent.

Depuis maintenant quelques années nos chefs respectifs du Centre de Secours s'affairent à demander des subventions, malheureusement pour des raisons budgétaires de l'état que l'on connait plus aucune aide pour rénovation des locaux n'est attribuée pour les prochaines années aux centres de secours français, pourtant notre caserne en avait bien besoin. Travaillant en étroite collaboration depuis quelques années avec nos sapeurs-pompiers, j'ai eu le privilège de vous annoncer quelques scoops.

En effet en décembre dernier notre centre de secours, s'est vu remettre un chèque d'une somme très très importante, voir astronomique, cet habitant de Sarralbe a voulu resté dans l'anonymat, mais par son geste a voulu remercier nos soldats du feu pour toutes ces vies sauvées et toutes ces aides qu'ils nous apportent quotidiennement.

L'ensemble du personnel de la caserne de Sarralbe ne la remerciera jamais assez, elle se reconnaîtra…

Ce don tombe à point nommé, dès janvier 2016 les chantiers ont démarré et 95% des maîtres d'oeuvres ont été attribués à des entreprises locales (toiture, singuerie, crépis, peinture…), jusqu'à la plate-forme en acier galvanisé, ou plutôt l'héliport conçu et assemblé dans les ateliers de Rech par la société Sécofab. La pose de la plate-forme a été réalisée par une entreprise externe, la même qui a posé la passerelle de l'Albe. Des travaux de dépose de l'antenne reste encore à prévoir avant le moi de mai. Les résultats comme vous pouvez le voir sur la photo sont époustouflants et ne manquez pas d'aller la redécouvrir.

Oui, j'ai bien dit héliport, comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seul, le SDIS 57 basé à Metz et la Région Lorraine, ont décidé d'attribuer de très gros moyens humains et matériels supplémentaires au Centre de Secours de Sarralbe, comme vous le savez Sarralbe est situé au coeur de l'Europe, autant par ses axes routiers, ferroviaires et fluviales, à proximité de l'Allemagne et de surcroît juste à côté d'Inéos (Usine chimique Classée Seveso II) d'où cette restructuration importante. Trois pompiers professionnels ont dors et déjà rejoint notre centre de secours et quatre de nos sapeurs-pompiers suivent depuis janvier une formation de technicien-pilote et contrôleur aérien sous encadrement d'instructeurs spécialisés de la Sécurité civile à Paris.

En mai prochain aura lieu l'inauguration du Centre de Secours de Sarralbe avec la présence du Colonel François Vallier nouveau Chef des Sapeurs-Pompiers de Moselle depuis le 26 octobre dernier et de nombreux officiels Français et Allemands. Lors de cette journée le Colonel Vallier remettra les clefs d'un bateau hors-bord Dervinis 620 et cerise sur le gâteau d'un hélicoptère de type Dragon au chef du Centre de Secours de Sarralbe Guy Frantz.

L'ensemble du personnel du Centre de Secours de Sarralbe invite tous les sarralbigeois à venir partager ensemble cette belle et grande journée festive en mai prochain et tenait à remercier chaleureusement leur généreux donateur.

Bravo, nos sapeurs-pompiers...

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Scène de vie
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 21:29

 

WAnge01 2015

 

La braderie du Lundi de Pâques de Sarralbe a connu une baisse significative de sa fréquentation, la faute à une météo exécrable.

Les violantes bourrasques et la pluie, la mauvaise météo n’a pas épargné les visiteurs et encore moins les commerçants de la braderie du week-end Pascal, d’ordinaire très fréquentée. Des commerçants qui ont rapidement jeté l'éponge, les étales et tonnelles s'envolaient et le risque d'accidents était bien trop souvent présent, ils ont donc décidés de remballer leurs marchandises et structures.

Mais réjouissez-vous ce n'ai que partie remise, un soleil radieux est annoncé pour le dimanche 3 avril, vous pourrez déambulé à votre guise dans le centre-ville de Sarralbe, qui accueillera la 2ème fête du printemps. De 10 h à 18 h, vous pourrez aller à la rencontre de nombreux exposants proposant leurs conseils et leurs produits. Entre 10 h et 12 h et de 14 h à 16 h, vous aurez l’occasion d’assister à des animations répétées autour de l’arboriculture, d’ateliers de greffage, de conseils phytosanitaires, de plantations ou de permaculture. Du divertissement aussi avec, à trois reprises, le spectacle des échassiers "Les mariés du vent". Enfin, les enfants ne seront pas oubliés durant cette journée et auront la possibilité de se faire maquiller ou de se défouler gratuitement dans les châteaux gonflables. Buvette et restauration en continu.

Profitez-en pour lever les yeux et admirer nos charmantes cigognes sur les toits de notre belle petite ville (sur la Mairie, l'église, le musée, le laboratoire et bien d'autres…)

Et pour faire d'une pierre deux coups, rejoignez en voiture ou à pied, pour les plus courageux, la 5ème édition des Puces de Rech. Empruntez le chemin du cimetière, puis le chemin de halage, vous découvrirez par la même occasion un des premier pont-canal de France que vous enjamberez, longez le canal jusqu'à la sortie sud de Sarralbe 2 km plus loin ou commence les puces de Rech.

L'AS Rech vous accueillera de 6h à 19h, venez chiner et avec quelques euros vous pourrez peut-être acquérir l’objet manquant à votre décoration, outil, collection ou autre. Restauration sur place : saucisses, merguez, escalopes de poulet, frites, boissons diverses, café gâteau, animations pour enfants.

Alors Sarralbe-Rech vous attends avec de belles animations que je vous recommande.

 

 

Repost 0
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:53

 

WAnge01 2015

 

En 2013, lors des travaux de réfection du toit de l'église, il avait été décidé de profiter de l'échafaudage pour redonner à l'édifice son aspect d’origine. Une plate-forme d'accueil a donc été mise en place sur la cheminée du transept pour accueillir le couple de cigognes qui logeaient là. 

En 2014, c'était du côté de la gare de Sarralbe, on avait pris grand soin de l'hébergement du bel échassier ; une association pour la protection des oiseaux, en partenariat avec la SNCF, avait entrepris des travaux de dépose du nid de cigognes et l'installation d'une plate-forme d'accueil rehaussée. Bien entendu un nid flambant neuf y avait été posé.

En ce début d'année 2016, plus précisément vers la mi mars, c'est sur la mairie de Sarralbe, que les services techniques de la ville, ont entrepris des travaux délicats sur la cheminée toujours en service : l'installation d'une plate-forme d'accueil flambant neuve, sous les regards de ses occupants, nos deux cigognes et celui des badauds, 15 m plus bas. 

Mais le projet ne s'arrête pas là, la municipalité va plus loin, son but, percer les mystères de la belle cigogne blanche en nous offrant la possibilité de suivre la nidification du couple de cigognes de la Mairie en direct grâce à une webcam placée sur une perche parallèle à la cheminée. Cette webcam nous permettra de voir en direct toutes les différentes phases de la nidification et surtout la couvaison, la naissance, le nourrissage, l'apprentissage, l'envol du nid, jusqu'à la migration, 4 mois de spectacles intenses.

Le projet d'observation en direct à l'aide d'une caméra internet d'une nichée est une initiative intéressante et éducative. Il incite à s'intéresser à la zoologie des cigognes et à sensibiliser les gens au sujet des besoins de ces oiseaux. Nous espérons que grâce à ces initiatives le nombre des amoureux des cigognes va s'accroître ainsi que des actions concrètes afin de protéger cette espèce et leur nid. (A découvrir prochainement)

Quand l’humanité et la Nature avancent ensemble, main dans la main et en harmonie, la vie est plénitude. Quand la mélodie et le rythme se complètent, la musique est belle et agréable aux oreilles. Ainsi, quand les humains vivent en accord avec les lois de la Nature, la vie est une symphonie. 

Soyez les bienvenues, belles créatures, dans notre accueillante vallée !

Bravo à la ville de Sarralbe et à son service technique pour ces belles initiatives.

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:53

 

WAnge01 2015

 

Le milieu urbain accueille, paradoxalement, une plus grande variété d’oiseaux que le milieu rural. Plus de 60 espèces d’oiseaux ont pu être recensées dans certaines agglomérations. Ces oiseaux, par leur présence, participent à la lutte biologique contre les insectes nuisibles. Une mésange, par exemple, pendant la période de nourrissage de ses petits mange environ 12000 insectes.

Mais, la ville est loin de constituer un jardin d’Eden pour nos compagnons ailés. Les gites de repos, ceux de nidification se font de plus en plus rares. Les habitations anciennes qui offraient de nombreuses cavités pour nicher sont rénovées au profit de l’isolation. Les refuges naturels ont tendance à disparaitre : destruction des haies, abattage des arbres pour des raisons de sécurité. De surcroît, les constructions neuves aux grandes baies vitrées et aux façades lisses n’offrent plus d’accès aux oiseaux.

Les oiseaux des villes doivent donc faire face à une véritable crise du logement.

Il est donc important si l’on veut préserver la place des oiseaux en ville, de leur offrir des solutions alternatives. C’est dans cet esprit que la municipalité a fait installer une dizaine de nichoirs répartis dans différents endroits de la ville.

Gageons que mésanges, rouges-gorges, fauvettes, pouillots, pinsons, moineaux honoreront ces gîtes et continueront ainsi par leur chant à créer en ville une ambiance appréciée de tous. (Source Daniel Greff, Ville de Sarralbe)

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:52

 

WAnge01 2015

 

Sarralbe dispose d’un plan d’eau idéalement situé à proximité des habitations. Les rives aménagées de cet étang communal constituent un lieu de promenade privilégié et les promeneurs peuvent y observer en toute quiétude, cygnes majestueux et canard colverts barboteurs. Ces derniers s’y installent parfois pour la nidification, mais ils subissent des pertes importantes dues à la prédation.

Il était donc nécessaire de donner un coup de pouce à la nature par des aménagements simples pour limiter les destructions. Et c’est dans cet esprit que les ouvriers communaux ont installé trois paniers de ponte et remis en état l'îlot flottant pour favoriser la nidification. Ces paniers constitués d’osier sont posés sur pilotis. Tapissées de paille et ouverture orientée vers le sud, ces installations constituent une bonne garantie de protection des couvées car la cane sur son nid, dans un espace fermé dont elle occupe l’ouverture, interdit toute intrusion des prédateurs.

On peut noter qu’au moment de la pose de ces paniers, un couple de canards colverts observait avec attention leur mise en place. Gageons qu’ils seront les premiers locataires de ces résidences sur pilotis et ils auront le privilège du choix… (Texte source RL)

 

 

Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:51

 

WAnge01 2015

 

Pour une première, ce fut une grande réussite !  

Les Sapeurs-Pompiers de l'Amicale de notre petite ville de Sarralbe sont aussi efficaces sur le terrain du sauvetage que sur celui de l'organisation d'une fête.  

Samedi Sarralbe accueillait la troupe DIE NARREN, une association carnavalesque de la région, pour une Kappensitzung endiablée, suivie du bal orchestré par le groupe VIOLETTA. Et c'est l'équipe de L'Amicale des Sapeurs-Pompiers de la ville de Sarralbe qui a œuvré pour le bon déroulement de la fête, et ce jusqu'au bout de la nuit.  

Musiques, danses, chants, alternant avec des sketches, le tout au parfum "italiano", ont mis de la couleur et du soleil dans les cœurs.

 

 

 

WAnge01 2015

 

Bien entendu la fabuleuse troupe DIE NARREN était la reine de la fête mais j'ai envie aussi de mettre en lumière ces autres stars, les organisateurs, vêtus d'un tee-shirt blanc marqué sur le devant des couleurs du carnaval image du rire et de la détente, et dans le dos l'emblème du soldat du feu, image du sang froid, de la rigueur, des innombrables qualités de nos sapeurs-pompiers.  

Ils sont infatigables, étonnants : une équipe soudée, tant dans les moments forts de leur difficile fonction que pour cette mémorable soirée de détente et de rires où leur tâche était de veiller à ce que près de 220 convives ne manquent de rien. En témoigne ce montage photos.  

En témoigne aussi la remarque enthousiaste d'une charmante dame présente à la soirée : "Très belle ambiance ! ça faisait longtemps que je n'ai pas rigolé autant. Je me suis éclatée. J'espère bien que l’an prochain les pompiers de Sarralbe remettront le feu à la salle socioculturelle”!

 

 

 

WAnge01 2015

 

De telles initiatives donnent vie et prestige à la ville ; elles contribuent à en faire un endroit où convivialité n’est pas un vain mot.

Et puis, c'est comme un parfum de printemps dans nos vies parfois un peu grises.

Bravo ... et merci !

 
 
 

 

 

Repost 0