Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 22:56

Ouette-egypte-09 2013

Du côté de la rue des Frères Herbeth, les berges de la Sarre sont très bien aménagées pour les promenades, en solitaire ou en famille et elles recèlent de nombreux trésors. Cygnes, poules d’eau, foulques, canards sauvages, martin pêcheurs, cormorans sont autant d’espèces qui y cohabitent ou encore comme ce héron cendré à la pêche derrière l'église Saint-Martin.

A droite sur la photo, une famille d'ouettes d’Egypte squatte un nichoir à canard flottant

L’oie ou l’Ouette d’Egypte peut atteindre jusqu’à 73 cm en longueur avec une envergure de 1, 35 à 1, 50 m et forme un couple pour une durée de vie d’environ 25 ans. Elle est originaire d’Afrique et principalement de la vallée du Nil. Introduite en Europe, elle s’adapte parfaitement à notre climat.

Les oies rencontrées dans la nature sont souvent échappées de captivité et s’acclimatent parfaitement au milieu en gardant farouchement son territoire. Tête, cou, poitrine et abdomen sont de couleur gris chamois. Un collier noir sépare le cou du reste du corps alors que bec et pattes sont de couleur rose foncé et l’œil est entouré d’une ligne brune. Le mâle et la femelle participent à l’éducation de leur progéniture qui peut atteindre jusqu’à 10 oisillons. Le couple qui semble être le même que l’année dernière a parfaitement surmonté la dernière rigueur hivernale, la preuve, il promène cinq petits sujets en bonne santé.

Suite à une augmentation exceptionnelle de la population d’ouettes d’Egypte, des arrêtés de régulation de l’espèce ont été adoptés en 2010 dans le Haut-Rhin et en 2011 dans le Bas-Rhin. Ces arrêtés visent à limiter les dérangements de cet oiseau sur la faune locale, peu armée pour se défendre contre l’intruse, souvent agressive en période de reproduction, que ce soit lors du choix des nids ou lors de la défense de son territoire (dans ce cas, il y a une possible interaction négative avec les divers oiseaux d’eau locaux). Nous avons eu l'occasion au printemps dernier de voir ce couple d'ouettes squatter notre nid de cigognes, et s'attaquer à ses locataires.

Mais la belle Constance et son compagnon en ont vu d'autres, et ce n'est pas ce couple d'ouettes qui les perturbera !  


Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans Faune & Flore
commenter cet article

commentaires