Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 22:13

 

ConferenceBZins11 2014

 

L'enigme des aviateurs de la Royal air force inhumés au cimetière britannique de Sarralbe élucidée par Bernard Zins

Invité par les Amis du pays d’Albe, Bernard Zins, a donné une conférence le vendredi 14 novembre dernier sur les combats aériens de la Première guerre mondiale dans les environs de Sarralbe-Sarreguemines-Bitche. Bernard Zins, historien amateur est membre de plusieurs sociétés d’histoire. Personne avant lui n’avait effectué un tel travail de recherche sur ces épopées aéronautiques survenues en Moselle-Est.

Sa passion pour l’aviation a décollé dans les années 70 et ne semble pas avoir atterri depuis.

C’est une histoire de jeunesse qui a démarré au cimetière de Kalhausen où il y avait deux tombes britanniques. Ce sont deux aviateurs qui avaient été abattus à Weidesheim. En 2009, il commence à travailler, dans le cadre de l’association d’histoire locale, sur le lien entre Kalhausen et la Première Guerre mondiale. Les aviateurs britanniques sont devenus un sujet d’étude.

Bernard c'est adressé au musée de la Royal air force à Hendon qui lui a envoyé les premiers documents. De fil en aiguille, il découvre d’autres accidents aériens qui se sont déroulés chez nous. Le premier a eu lieu en 1915, un avion français avait été obligé de se poser en urgence à Lixing-lès-Rouhling.

La première activité aérienne date d’août 1914 à Sarreguemines. C’était un terrain de manœuvre de la garnison de cavalerie. C’était un échelon de support de l’avion de reconnaissance bavaroise. Rappelons qu’à cette époque nous étions encore annexés et cela jusqu’en 1918. En septembre 1914, l’activité aéronautique s’est arrêtée pour être transférée dans la Somme. Elle a repris à Sarreguemines avec un vrai terrain d’aviation en février 1918.

Bernard nous raconte le contexte et pourquoi les Britanniques étaient dans notre secteur. Cela parce que la ligne de front n’avait pas bougé de 1914 jusqu’en 1918. Elle était très proche des départements annexés. Les Anglais avaient installé des bases sur Nancy et dans les Vosges, pour être proche de la Sarre.

Deux pilotes Britanniques se sont écrasé le 25 juin 1918 à Kalhausen par un Allemand qui s’appelle Vothknecht. Ils faisaient partie des forces de Défense du territoire. Les Britanniques revenaient d’un bombardement sur Sarrebruck lorsqu’ils ont été abattus au-dessus de Wœlfling. Ils faisaient partie du Squadron 55, de l’Independant force. Ces deux aviateurs sont morts en sautant de leur avion encore en vol après avoir été abattus lors d’un combat aérien. Ils ne voulaient pas brûler vifs dans leur avion en feu. Malheureusement, contrairement aux pilotes allemands, ils n’avaient pas de parachutes ! Nous le savons grâce aux témoignages de l’époque.

Les Allemands volaient sur Fokker 17, pour info les deux Britanniques volaient sur un De Havilland DH 4. Au départ, vers 1908, les avions ne servaient que pour la reconnaissance et les réglages d’artillerie. Entre 14 et 18, près de 150 000 appareils ont été construits par les différents belligérants. Bernard nous parle également du raid qui a eu lieu le 31 juillet 1918, au cours duquel les Britanniques ont perdu 7 avions au-dessus de notre région.

Bernard Zins a retrouvé le sort de chacun des pilotes.

Le cimetière du Commenwealth de Sarralbe regroupe les tombes de 21 aviateurs ayant laissé leur vie lors de ces combats aériens dan le secteur de Moselle-Est, enterrés dans un premiers temps dans les lieux du crash de leur appareil. Par la suite les dépouilles de tous ces pilotes ont été exhumés pour être regroupés au cimetière Britannique de Sarralbe.

À l’issue de la conférence, Bernard Zins a répondu aux nombreuses questions de l'assistance très intéressée par l’histoire locale et de notre cimetière militaire autour du verre de l’amitié offert par la commune.

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans Histoire
commenter cet article

commentaires