Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 22:01

Commemoration05 2014

 

Le jeudi 8 mai, comme partout en France, la journée de la victoire de 1945 a été célébrée. 69e anniversaire du 8-Mai. Après le rassemblement place de la République avec les autorités militaires, civiles et la population, le cortège s’est rendu vers le monument aux Morts ou un hommage solennel a été rendu à la mémoire des victimes. Une gerbe a été déposée au pied du monument, sous le regard des porte-drapeaux et des sapeurs pompiers, fidèles à cette cérémonie du souvenir. Sous un beau soleil printanier, de nombreux Sarralbigeois ont suivi cette commémoration, rehaussée par la participation de la fanfare municipale. Le cortège a défilé à travers la ville et retour à l’hôtel de ville où le verre de l’amitié a ensuite été partagé.

Notre recueillement, aujourd’hui, est un hommage à nos morts, à nos combattants, mais c’est aussi l’évocation de ce que fut ce combat pour la liberté. Nous avons tous le devoir de rappeler que la paix et la liberté sont des valeurs essentielles et combien fragilisées, qu’il faut défendre et mériter chaque jour !

Le 8 mai 1945, la France victorieuse efface la honte de la défaite du régime de Vichy. Avec ses armées reconstituées elle participe à la victoire finale contre le nazisme. En réalité, elle n’a jamais cessé de combattre, à Londres avec De Gaulle, en France dans les rangs de la résistance intérieurs et partout ailleurs, sur terre, sur mer et dans les airs, des Français ont continué de se battre. Le 8 mai 1945, la France retrouve sa souveraineté et l’intégrité de ses frontières. De l’horreur de la guerre est né aussi un espoir, celui d’un monde de coopération et de paix entre les peuples. La création des Nations unies et la construction européenne, créées dans l’élan de la reconstruction morale et politique de l’après-guerre, concrétisent cette promesse.

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans Féstivités
commenter cet article

commentaires