Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:51

 

WAnge01 2015

 

Pour une première, ce fut une grande réussite !  

Les Sapeurs-Pompiers de l'Amicale de notre petite ville de Sarralbe sont aussi efficaces sur le terrain du sauvetage que sur celui de l'organisation d'une fête.  

Samedi Sarralbe accueillait la troupe DIE NARREN, une association carnavalesque de la région, pour une Kappensitzung endiablée, suivie du bal orchestré par le groupe VIOLETTA. Et c'est l'équipe de L'Amicale des Sapeurs-Pompiers de la ville de Sarralbe qui a œuvré pour le bon déroulement de la fête, et ce jusqu'au bout de la nuit.  

Musiques, danses, chants, alternant avec des sketches, le tout au parfum "italiano", ont mis de la couleur et du soleil dans les cœurs.

 

 

 

WAnge01 2015

 

Bien entendu la fabuleuse troupe DIE NARREN était la reine de la fête mais j'ai envie aussi de mettre en lumière ces autres stars, les organisateurs, vêtus d'un tee-shirt blanc marqué sur le devant des couleurs du carnaval image du rire et de la détente, et dans le dos l'emblème du soldat du feu, image du sang froid, de la rigueur, des innombrables qualités de nos sapeurs-pompiers.  

Ils sont infatigables, étonnants : une équipe soudée, tant dans les moments forts de leur difficile fonction que pour cette mémorable soirée de détente et de rires où leur tâche était de veiller à ce que près de 220 convives ne manquent de rien. En témoigne ce montage photos.  

En témoigne aussi la remarque enthousiaste d'une charmante dame présente à la soirée : "Très belle ambiance ! ça faisait longtemps que je n'ai pas rigolé autant. Je me suis éclatée. J'espère bien que l’an prochain les pompiers de Sarralbe remettront le feu à la salle socioculturelle”!

 

 

 

WAnge01 2015

 

De telles initiatives donnent vie et prestige à la ville ; elles contribuent à en faire un endroit où convivialité n’est pas un vain mot.

Et puis, c'est comme un parfum de printemps dans nos vies parfois un peu grises.

Bravo ... et merci !

 
 
 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires